Tutoriel : demande de 2e ou 3e WHV/PVT

Si vous avez travaillé au moins 88 jours dans des domaines spécifiques lors de votre première année dans le pays, vous êtes éligible à un second WHV en Australie. Et si vous travaillez au moins 179 jours dans ces mêmes domaines lors de votre second WHV, vous pouvez même en demander un troisième ! On vous dit tout dans ce tuto renouvellement de visa.

02/02/2024

Introduction

Dans le cadre du programme Working Holiday Visa, l’une des règles fondamentales pour obtenir son visa est de ne pas avoir déjà participé à ce programme dans le pays de destination. Cependant, il est possible de participer à plusieurs WHV dans différents pays.

Une exception à cette règle est l’Australie, qui permet, sous certaines conditions, d’obtenir un deuxième ou même un troisième WHV/PVT (Working Holiday Visa), que ce soit de manière consécutive ou avec quelques mois ou années d’écart entre les participations.

1- Les étapes d’une deuxième ou troisième demande de WHV

Vous devrez suivre plusieurs étapes pour réaliser votre demande. Elles sont similaires à celles que vous avez déjà suivies lors de votre première demande.

Étape 1 – Rendez-vous sur le site du gouvernement australien et connectez-vous à votre ImmiAccount.

Étape 2 – Répondez à des questions sur votre état-civil, vos projets professionnels en Australie et votre état de santé notamment. Veillez à disposer d’un peu de temps pour réaliser votre demande et d’être dans un environnement calme afin de répondre le plus précisément possible.

Étape 3 – Soumettez votre demande de visa.

Étape 4 – Payez les frais de participation au PVT Australie (635 $AU).

Étape 5 – Attendez d’avoir une réponse des autorités australiennes.

Voici donc un tutoriel pas à pas pour vous guider dans votre demande de visa.

La différence entre le Working Holiday Visa et le Work and Holiday Visa

Certains pays ont conclu un accord avec l’Australie pour le Programme Vacances-Travail, qui permet aux citoyens de ces pays d’obtenir un Working Holiday Visa (Subclass 417). Ces pays comprennent la France, la Belgique, le Canada, Chypre, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, l’Allemagne, Hong Kong, l’Irlande, l’Italie, le Japon, la Corée du Sud, Malte, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, Taiwan et le Royaume-Uni.

D’autres pays ont signé un accord différent avec l’Australie, permettant aux ressortissants de ces nations d’obtenir un Work and Holiday Visa (Subclass 462). Ces pays incluent l’Argentine, l’Autriche, le Brésil, le Chili, la Chine, l’Équateur, l’Espagne, la Grèce, la Hongrie, l’Indonésie, Israël, le Luxembourg, la Malaisie, la Mongolie, le Pérou, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, Saint-Marin, Singapour, la Slovaquie, la Slovénie, la Suisse, la Thaïlande, la Turquie, l’Uruguay, les États-Unis et le Vietnam.

Notre tutoriel encadre la demande du Working Holiday Visa (Subclass 417).

2- Les conditions d’éligibilité au 2e et au 3e WHV/PVT pour l’Australie

Avoir la nationalité et donc un passeport d’un des pays signataires de l’accord de WHV avec l’Australie

Les passeports concernés sont les suivants : France, Belgique, Canada, Chypre, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Corée-du-Sud, Malte, Pays-Bas, Norvège, Suède, Taïwan et Royaume-Uni.

N.B. Les titres de séjour délivrés par les pays cités ne vous donnent pas accès au visa Vacances-Travail.

Avoir entre 18 et 30 ans ou 35 ans, lorsque vous effectuez votre demande de visa, en fonction de votre nationalité

La plupart des pays ont une limite d’âge de 30 ans pour le WHV/PVT en Australie. Cependant, il y a quelques exceptions à cette règle, notamment la France, le Canada, le Danemark, l’Italie et l’Irlande. Si vous êtes ressortissant de l’un de ces pays, vous pouvez bénéficier du WHV/PVT Australie jusqu’à l’âge de 35 ans !

Vous avez la possibilité de soumettre votre demande de 2e ou de 3e Visa Vacances-Travail jusqu’à la veille de votre 31e anniversaire ou de votre 36e anniversaire, selon votre nationalité. Il est important de noter que la limite d’âge est basée sur la date de dépôt de votre demande de visa, pas sur la date de délivrance du visa ou votre date de départ en Australie. Ainsi, même si le traitement de votre demande prend un certain temps, par exemple en cas de demande de visite médicale, vous restez éligible tant que votre demande est enregistrée et répond aux conditions requises.

Cependant, il est crucial de tenir compte du fait que l’heure prise en compte pour votre demande de visa est l’heure australienne et notamment celle de l’est du pays. En cas de maintenance du site Web du gouvernement australien ou de problèmes techniques, il se peut que vous ne puissiez pas déposer votre demande de visa à temps, si vous attendez le dernier moment pour la faire.

Pour un second WHV/PVT Australie : travaillez au minimum 88 jours (3 mois) dans des régions et domaines spécifiques

Afin de pouvoir demander un second visa, les autorités australiennes imposent que vous ayez travaillé a minima 88 jours (soit environ 3 mois) dans des régions et/ou domaines bien précis, durant votre premier WHV/PVT.

Pour un troisième WHV/PVT Australie : travaillez au minimum 179 jours (6 mois) dans des régions et domaines spécifiques

Afin de renouveler votre demande une troisième fois, les autorités australiennes vous imposent cette fois un total de 179 jours (soit environ 6 mois) de travail précis pendant votre second WHV/PVT. Et non cumulé avec le premier visa.

Si vous avez bénéficié d’un Bridging Visa, le cumul peut se faire avec le second WHV. Qu’est ce que le bridging visa ? C’est une sorte de passerelle qui vous permet de rester travailler en Australie entre la fin de votre premier visa et la délivrance de votre second. C’est ce temps de travail “hors visa” qui peut être cumulé aux jours travaillés en visa 2.

Ne pas avoir bénéficié d’un Work AND Holiday Visa (Subclass 462)

Le Work and Holiday Visa, c’est l’autre WHV, celui dont on vous parlait plus haut dans l’introduction du tutoriel.

Il se peut que certaines personnes aient la chance de posséder deux nationalités et donc deux passeports, ce qui leur permettrait potentiellement d’être éligible pour les deux types de visas. Cependant, il est important de noter que vous ne pourrez pas obtenir les deux permis de travail. Vous devez faire un choix entre le Working Holiday Visa (417) et le Work and Holiday Visa (462). Pour simplifier, si vous avez déjà obtenu un Work and Holiday Visa (462) sous l’un de vos deux passeports, vous ne pourrez pas postuler pour un premier ou un deuxième Working Holiday Visa (417) avec votre second passeport.

Cependant, il existe certaines conditions pour profiter également d’un second ou un troisième Work and Holiday Visa. En savoir plus.

Ne pas avoir d’enfant à charge pendant votre WHV/PVT

Le gouvernement australien désigne par “enfant à charge”, un enfant (un beau-fils/une belle-fille en cas de famille recomposée) âgé de moins de 18 ans qui n’est ni marié, ni fiancé, ni pacsé. À titre d’information, le Canada est le seul pays parmi les programmes Vacances-Travail (PVT) qui permet les voyages avec des enfants.

Cependant, il est également essentiel de savoir que si vous avez un enfant à charge qui ne vous accompagne pas pendant votre WHV/PVT, cela n’affectera pas votre éligibilité au programme WHV en Australie. Vous pouvez toujours bénéficier de ce visa même si votre enfant à charge ne vous accompagne pas dans le pays pendant cette période.

Demandez votre WHV au maximum un an avant de partir en Australie

Si votre projet de départ s’étend de quelques mois à 12 mois, faites votre demande immédiatement. Si en revanche votre retour en Australie est prévu dans 12 mois ou plus, attendez avant de faire votre demande, car vous disposez d’un an pour partir.

Concernant les 2e et 3e demandes, le gouvernement australien n’a pas instauré de quotas. Si vous remplissez toutes les conditions, vous avez de très bonnes chances d’obtenir votre Working Holiday Visa. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de vous précipiter pour soumettre votre demande si vous n’êtes pas encore sûr de votre décision.

Si vous obtenez un deuxième ou un troisième WHV/PVT mais que vous décidez de ne pas l’utiliser, vous aurez toujours la possibilité de faire une nouvelle demande (à condition de respecter les conditions énumérées précédemment). Cependant, il est important de noter que vous devrez payer à nouveau les frais de participation. L’Australie est d’ailleurs le seul pays parmi les programmes de Working Holiday à autoriser une nouvelle demande de Visa Vacances-Travail si vous décidez de ne finalement pas partir.

Avoir une assurance maladie, d’hospitalisation et de rapatriement

Ces trois points sont essentiels et ne doivent pas être négligés ! Bien que l’assurance santé ne soit pas obligatoire pour le WHV/PVT en Australie, le gouvernement australien la recommande fortement. Les coûts médicaux en Australie sont considérablement plus élevés que ceux en France ou en Belgique. À titre d’exemple, un rapatriement à vos frais pourrait vous coûter plusieurs milliers d’euros ! Il serait dommage de devoir raccourcir drastiquement votre voyage à cause d’un accident car vous ne pouvez pas régler les frais médicaux.

À ce titre, on vous recommande l’assurance Globe WHV. Elle couvre des milliers de voyageurs chaque année à travers le monde. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée.

Important : souscrivez votre assurance une fois votre visa obtenu.

La visite médicale : cas particuliers

Lors de votre demande de visa, vous allez répondre à des questions sur votre état de santé ainsi que sur vos derniers voyages. En fonction de ces réponses, il est possible que vous soyez soumis à des examens médicaux tels que le dépistage du VIH, de l’hépatite B et/ou C, ainsi qu’une radiographie des poumons.

Si cette étape est nécessaire, vous en serez informé après avoir soumis votre demande de visa et vous ne pourrez pas obtenir votre visa avant d’avoir passé ces tests. Il est important de noter que les résultats de ces examens peuvent prendre plusieurs semaines avant d’être disponibles.

La visite médicale n’est pas demandée systématiquement, alors si on ne vous a pas sollicité, vous n’avez rien à faire.

Si vous savez par avance que ces tests seront requis, prenez de l’avance et anticipez-les ! Cette étape allonge la durée de traitement de votre dossier, on vous conseille donc de lancer votre demande au moins 4 mois avant votre départ, pour ne prendre aucun risque. Prenez en compte que les frais associés aux visites médicales sont à votre charge.

Pour plus d’info, consultez la page du site des autorités australiennes dédiée aux examens médicaux.

Le casier judiciaire : cas particuliers

Il peut arriver que les autorités australiennes vous demandent un extrait de votre casier judiciaire pour chaque pays où vous avez résidé pendant au moins 12 mois au cours des 10 dernières années ou depuis vos 16 ans. Cette exigence n’est pas automatique si vous soumettez votre demande de visa en dehors de l’Australie, cependant ces documents peuvent vous être demandés ultérieurement pour vérification.

Si vous réalisez votre demande de visa depuis l’Australie, l’immigration australienne vous demandera l’accès à ces informations, via le formulaire 1150.

N.B Avoir un casier judiciaire qui ne serait pas vierge ne veut pas nécessairement dire que votre demande de visa sera automatiquement refusée.

Pour plus d’informations, consultez la page du site des autorités australiennes dédiée aux certificats de police.

Être en mesure de financer ses premiers mois de WHV/PVT grâce à ses économies

Vous devez disposer d’au moins 5 000 AU$ pour être éligible. Vous pouvez bien sûr disposer davantage d’économies si vous estimez cela nécessaire à la réalisation de vos projets sur place. Tout dépend de la ville où vous souhaitez vous installer ainsi que du travail que vous visez.

De plus, vous devez être en possession soit d’un billet d’avion retour (peu importe la destination tant que vous êtes en mesure de quitter l’Australie), soit d’argent supplémentaire pour en acheter un. Bien que le montant exact ne soit pas spécifié par les autorités, prévoyez environ 800 à 1 000 euros pour un billet retour.

Lorsque vous arriverez sur le sol australien, vous pourriez vous voir demander la présentation de votre relevé bancaire (de votre banque d’origine), ainsi que votre billet d’avion retour (si vous en avez un). Bien que ces vérifications soient rares, voire inexistantes, il est préférable de ne pas prendre de risques en partant avec un budget trop restreint. Avoir une preuve d’économies (dans l’idéal traduite) sur vous peut être utile en cas de contrôle.

Si vous ne trouvez pas d’emploi dans les premiers mois, ou si vous avez sous-estimé le coût de votre quotidien, vos économies pourraient vite s’épuiser. Il est donc sage de prévoir une marge financière suffisante pour faire face à d’éventuels imprévus et ne pas devoir réduire votre voyage par manque de fonds.

3- Vous êtes éligibles à tous ces critères

Les deux dernières étapes sont les suivantes : remplir votre demande et régler les frais associés.

Depuis quels pays faire sa demande de WHV/PVT (2e et 3e) ?

Tout dépend de votre situation au moment de la demande.

Situation 1 : vous effectuez un premier WHV Australie, ou un deuxième en cas de 3e demande. Vous n’êtes pas tenu de quitter l’Australie en attendant une réponse à votre demande de visa. Une fois que votre nouveau visa est approuvé, il sera automatiquement activé et vous n’aurez aucune démarche supplémentaire à accomplir.

Situation 2 : vous êtes dans un autre pays et votre premier/deuxième visa a expiré. Effectuez alors votre demande depuis l’extérieur de l’Australie et attendez d’obtenir votre visa avant de vous rendre en Australie pour le valider conformément aux règles en vigueur.

Calcul de la date d’expiration de votre visa selon votre localisation :

  • Vous êtes actuellement en WHV Australie : à partir de votre jour d’arrivée en Australie avec votre premier ou deuxième Working Holiday Visa + 24 mois. Dans le cas où vous enchaînez trois WHV en Australie, la date d’expiration de votre troisième visa est calculée en ajoutant 36 mois au jour de votre arrivée en Australie avec votre premier Working Holiday Visa.
  • Vous avez un autre visa (touriste, étudiant, etc) : à partir du jour où vous recevez votre e-visa + 12 mois. Il est important de faire votre demande de WHV au moment où vous souhaitez que ce dernier commence, et non pas avant. Rappelez-vous, pas de quota donc pas d’attente (sauf en cas de visite médicale).
  • Vous n’êtes pas en Australie : vous avez 12 mois pour vous rendre en Australie dès réception de votre e-visa et de 12 mois pour profiter de votre WHV une fois sur place.

4- Les jours obligatoires de « specified work » (farm work par exemple)

Rappel : n’oubliez pas, vous devez cumuler 88 jours de specified work ou plus lors de votre premier WHV en Australie, pour être éligible au second WHV. De même pour le troisième WHV, il vous faudra cumuler 179 jours de specified work au minimum, pendant la durée de votre second WHV en Australie, et ce, à partir du 1er juillet 2019 seulement. Ce qui signifie que si vous avez fait une pause entre votre second WHV en 2018 jusqu’à aujourd’hui, vous ne remplissez pas les critères demandés.

Travailler à plein temps, qu’est-ce que ça veut dire ?

Sachez que la règle des 88 et 179 jours est flexible : vous pouvez travailler de manière continue ou non, chez un seul employeur ou plusieurs.

En effet, un jour de travail complet équivaut à une journée prise en compte dans le calcul. En Australie, les journées varient de 7 à 8 heures de travail, vous devrez donc effectuer ce même nombre d’heures pour qu’une journée soit validée. Si votre journée dure plus longtemps, elle ne sera pas comptée pour 2 jours, mais pour seulement un seul.

N.B. Si vous travaillez à plein temps, comptabilisez vos week-ends, ainsi 5 jours travaillés seront équivalents à 7 jours cumulés.

En Australie, les semaines sont de 35 à 40 heures travaillées. Si votre patron vous offre moins de 35h de travail par semaine, vous ne rentrerez pas dans les critères d’éligibilité. Découvrez des exemples donnés par le gouvernement australien.

Le site Fairwork vous aiguille et vous indique combien d’heures vous devez travailler pour remplir les critères d’éligibilité, pour cela il vous suffit de remplir votre domaine d’activité et votre emploi.

N.B. En cas d’arrêt maladie par exemple, les pvtistes à temps complet bénéficient des jours non travaillés dans leurs calculs. Il faudra fournir une preuve à l’employeur.

Travailler en part-time ou ponctuellement

Si vous choisissez de voyager une bonne partie du temps et de ne cumuler que des jobs à temps partiel ou ponctuels, vous ne cumulerez que les journées complètes de travail.

Exemples concrets

Voici les exemples de cas donnés par le gouvernement australien, qui répondent aux exigences de la deuxième et troisième demande :

  • Working week : working on a farm for three months for five days each week, where the industry standard is five days a week of full time work.”
  • Shift work : employed as a miner for three months and under the employment contract are only required to work every second week, which is the standard full time contract for the industry.”
  • Blocks of work : completing 60 days of harvest work, followed by a period of travel for two months. Then completing another 28 days in construction, bringing the total days worked to 88 days.”
  • Sick days : employed for a three month period but take several days of sick leave during the period.”

Les cas qui ne sont pas éligibles :

  • Working week : when five days of work a week is the industry standard on a farm, but the applicant only works four days a week for three months. (4 jours complets par semaine = 4 jours de travail.) »
  • Seasonal circumstances : picking bananas for 80 days on a casual basis, but the applicant cannot find more work as there is a cyclone and their first Working Holiday visa ceases.”

Toutes les informations officielles sont à retrouver via ce lien des autorités australiennes.

Le bénévolat

Le travail bénévole, tel que celui effectué dans le cadre de HelpX, WWOOFing ou Workaway, n’est plus considéré comme éligible pour comptabiliser les 88 jours de travail spécifique requis. Vous devez impérativement avoir un emploi rémunéré pour satisfaire à cette exigence. Cette mesure a été mise en place le 30 novembre 2015, en réponse à des abus de la part d’employeurs, notamment dans le secteur de la cueillette de fruits (fruit picking).

N.B Sous certaines conditions, cette règle a cependant été assouplie en 2019.

5- Quelles sont les régions éligibles aux deuxième et troisième WHV/PVT ?

Les zones urbaines autour de Melbourne, Sydney, Perth, Brisbane ne rentrent pas dans les critères d’éligibilité. Cependant, l’Australie est vaste et les autres régions vous le permettront, à conditions de travailler dans le bon secteur.

Ci-dessous, les codes postaux éligibles :

New South Wales

2311 et 2312 ; 2328 à 2411 ; 2420 à 2490 ; 2536 à 2551 ; 2575 à 2594 ; 2618 à 2739 ; 2787 à 2899.
Excluant Sydney, Newcastle, la Central Coast, Wollongong.

Victoria

3139 ; 3211 à 3334 ; 3340 à 3424 ; 3430 à 3649 ; 3658 à 3749 ; 3753, 3756, 3758, 3762, 3764 ; 3778 à 3781 ; 3783, 3797, 3799 ; 3810 à 3909 ; 3921 à 3925 ; 3945 à 3974 ; 3979 ; 3981 à 3996.
Excluant la région métropolitaine de Melbourne.

Queensland

4124 à 4125 ; 4133, 4211 ; 4270 à 4272 ; 4275, 4280, 4285, 4287 ; 4307 à 4499 ; 4510, 4512 ; 4515 à 4519 ; 4522 à 4899.
Excluant la région de Brisbane et de la Gold Coast.

Western Australia

6041 à 6044 ; 6055, 6056 ; 6069, 6076; 6083 à 6084 ; 6111; 6121 à 6126 ; 6200 à 6799

Les autres États :

  • Northern Territory,
  • South Australia,
  • Tasmania.

Vous y cumulerez vos jours quel que soit l’endroit où vous travaillez.

N.B Vous ne cumulez rien dans l’Australian Capital Territory.

6- Quels sont les domaines professionnels éligibles au deuxième et troisième WHV/PVT ?

Voici les domaines donnés par le gouvernement australien, éligibles aux demandes d’une nouvelle année. C’est sous ces appellations que les jobs vous seront proposés par les employeurs.

Plant and animal cultivation :

  • « The harvesting and/or packing of fruit and vegetable crops »
  • « Pruning and trimming vines and trees » → Dans ces deux jobs, votre travail doit être directement lié à la culture/l’élevage ou à la vente du produit.
  • « General maintenance crop work. »
  • « Cultivating or propagating plants, fungi or their products or parts.« 
  • « Immediate processing of plant products. »
  • « Maintaining animals for the purpose of selling them or their bodily produce, including natural increase. » → Le tourisme n’est pas compris ici.
  • « Immediate processing of animal products including shearing, butchery, packing and tanning. » → La boucherie par exemple ou toute autre activité résultant de ces emplois n’entrent pas en compte.
  • « Manufacturing dairy produce from raw material. »

Fishing and pearling

  • « Conducting operations relating directly to taking or catching fish and other aquatic species »
  • « Conducting operations relating directly to taking or culturing pearls or pearl shell »

Tree farming and felling

  • « Planting or tending trees in a plantation or forest that are intended to be felled »
  • « Felling trees in a plantation or forest »
  • « Transporting trees or parts of trees that were felled in a plantation or forest to the place where they are first to be milled or processed or from which they are to be transported to the place where they are to be milled or processed. »

Mining

  • « Coal mining »
  • « Oil and gas extraction »
  • « Construction material mining »
  • « Non-metallic mineral mining and quarrying »
  • « Metal ore mining »
  • « Exploration »
  • « Mining support services »

En savoir plus sur l’exploitation minière et les métiers associés.

Bushfire recovery work

L’Australie a été touchée par des incendies dévastateurs, en 2019 et 2020. En réponse à cette situation, le pays a pris la décision d’autoriser les pvtistes qui ont contribué à la reconstruction du pays à bénéficier d’un deuxième ou d’un troisième WHV. Les jours de travail réalisés à partir du 1er août 2019 sont comptabilisés.

  • « Construction, farming, or any other work in association with recovery or restitution of land, property, farm animals or wildlife. »
  • « Providing support services or assistance to people living, working or volunteering in the affected areas. »

Vos missions principales doivent concerner l’un de ces domaines et pas seulement faire partie de quelques heures de travail.

Flood recovery work

  • « clean-up, construction or any other work in association with restitution or restoration of services, land, waterways, property or infrastructure. »
  • « providing support services or assistance to people living, working or volunteering in the affected areas. »

La règle du 1er août s’applique ici.

Les emplois critiques liés à la crise du Covid-19, santé et médical (critical COVID-19 work in the healthcare and medical sectors)

Ce secteur est le seul qui peut être accompli dans les centre-villes de Melbourne et Sydney ET être éligible aux 2e et 3e demandes. Ces métiers sont considérés comme essentiels à la diminution de la pandémie et sont donc admissibles dans les 88 jours et 179 jours obligatoires à condition qu’ils aient été réalisés après le 31 janvier 2020.

  • « medical treatment, nursing, contact tracing, testing and research. »
  • « support services including cleaning of medical and health care facilities and equipment. »

Cas concrets
Voici une liste données par le gouvernement australien, de jobs éligibles au renouvellement de WHV :

  • « Picking fruits on an orchard. »
  • « Feeding and herding cattle on a farm. »
  • « Horse breeding and stud farming. »
  • « Landscaping the grounds of a construction/house site. »
  • « Painting the interior/exterior of new buildings. »
  • « Conservation and environmental reforestation work. »
  • « Zoo work involving plant or animal cultivation. »
  • « Erecting fences on a construction site. »
  • « Scaffolding. »
  • « Support work for volunteer organisations assisting victims of bushfires. »
  • « Caring for wildlife in a bushfire affected community. »
  • « providing care to COVID-19 patients in a hospital. »
  • « cleaning at a COVID-19 testing centre. »

Voici une liste de jobs non éligibles :

  • « Ship/boat building. »
  • « Performing specialised social science services (such as anthropological and archaeological assessments) for mining companies. »
  • « Town planning or architecture. »
  • « Working as a nanny on a farm. »
  • « Working at a cellar door providing wine tastings. »
  • « Manufacturing materials used on a construction site (such as concrete or steel). »
  • « Cooking/catering on a mine site. »
  • « Cleaning the interior of mine complexes or buildings. »
  • « General administration or cleaning work that is not in response to COVID-19. »

7- Quelles preuves fournir pour justifier des 88 et/ou 179 jours ?

Afin de justifier et prouver vos périodes de travail obligatoires, voici les pièces que vous devrez réunir :

  • Des fiches de paie (payslips).
  • Votre contrat de travail écrit, indiquant le type de rémunération que vous recevez.
  • Des références de vos employeurs.
  • Un extrait de compte (de votre banque australienne) couvrant la période de travail déclarée et attestant des salaires que vous avez reçus.

Les autorités australiennes pourraient être amenées à contacter vos anciens employeurs afin de vérifier vos informations. S’il existe le moindre doute sur vos déclarations alors vos renouvellements pourraient être refusés.

Les fraudes et les risques encourus

Soyez en règle et gardez à l’esprit que si vous fournissez des informations erronées au gouvernement australien, vous vous exposez au risque de ne plus être autorisé à demander d’autres visas pour l’Australie et de recevoir une interdiction de territoire d’une durée de 3 ans. Ce n’est pas une menace en l’air, car il est courant que d’anciens pvtistes se voient interdire l’entrée en Australie pour cette raison.

De nombreux pays vous posent la question suivante « Vous êtes-vous déjà vu refuser l’entrée dans un pays ? Si oui, pourquoi ? » avant de les visiter. Vous devrez répondre positivement à cette question.

Les risques encourus sont trop importants pour vous lancer dans une déclaration de visa mensongère. La véracité de vos déclarations est cruciale pour éviter de graves conséquences légales et des restrictions futures de voyage.

Cas particulier : le volontariat (Workaway, WWOOFing, HelpX)

Si vous avez contribué aux efforts de récupération des zones touchées par les feux de brousse en Australie en 2020 ou si votre volontariat a été effectué à une époque où celui-ci donnait accès au 2e WHV alors vous êtes éligible à un renouvellement, à condition que vous réunissiez des preuves suffisantes de ce travail.

Le WWOOFing

Avant le 31/11/2015, que votre hôte dispose d’un Australian Business Number ou non, vos jours de volontariat seront comptabilisés. Le site wwoof.com.au nous dit :

Hosts do not need to be a commercial operation or hold an ABN to sign your form, but you cannot lodge the form online if they do not have and ABN, you need to mail your completed form to: 2nd WHM Centre, Cairns Regional Office, Department of Immigration and Citizenship – GPO Box 1269. Cairns QUEENSLAND 4870 – AUSTRALIA

Cependant, vous ne pourrez pas effectuer de démarche en ligne si vous êtes dans ce cas. Vous devrez envoyer votre formulaire à l’immigration située à Cairns.

Dans ce cas, il serait probablement préférable de contacter les autorités australiennes de l’immigration pour obtenir des informations sur la démarche à suivre.

Notez également qu’en l’absence de fiches de paie/salaire lors d’un bénévolat, dû à votre statut, les vérifications de la part de l’immigration (DIBP) sont plus rigoureuses lorsque vous avez participé au WWOOFing. Il est donc essentiel d’avoir rassemblé des preuves informelles tout au long de votre séjour dans une ou plusieurs fermes.

Il est également important de noter qu’une semaine de WWOOFing n’est considérée valide que si vous avez travaillé au moins 35 heures.

Le HelpX

Sans ABN de votre hôte, votre statut en HelpX ne vous rend pas éligible au renouvellement de WHV/PVT.

Le paiement en liquide

Si vous avez été rémunéré en liquide sans qu’on vous ait fait remplir le formulaire 1263, cela peut signifier que vous avez travaillé au noir, que vous en ayez eu conscience ou non.

Il vous faudra donc rentrer en contact avec vos anciens employeurs pour vérifier que votre travail ait bien été déclaré. Si votre travail a été déclaré, vous serez en mesure de fournir les pièces justificatives suffisantes pour obtenir votre deuxième WHV.

8- Et concrètement, comment demander votre 2e ou 3e WHV pour l’Australie ?

N.B Vous devez impérativement effectuer votre demande sur internet.

La démarche ne prend pas plus de 30 minutes, une aubaine donc pour revivre une aventure australienne ! Il faudra vous munir de votre passeport, de votre carte de crédit, des ABN de vos employeurs, des périodes de travail et des pièces justificatives.

Notez bien que la demande s’effectue en anglais exclusivement. Voici les démarches à suivre, étape par étape.

Étape 1 – Rendez-vous sur le site du gouvernement australien, WHV (417)

https://online.immi.gov.au/lusc/login

Nous vous conseillons de prendre quelques minutes pour lire les onglets d’informations sur cette page (About the visa / Eligibility / Step by step).

Trois parties vous attendent : First Working Holiday Visa, Second Working Holiday Visa, Third Working Holiday Visa, choisissez celle qui vous convient. Une fois sélectionnée, vous aurez accès à plusieurs informations. Lorsque vous en avez pris connaissance, cliquez sur « Apply« .

Vous serez redirigés directement vers votre ImmiAccount.

À droite de l’écran, vous trouverez un simulateur de frais pour votre visa.

Pour un paiement via Visa ou Mastercard, comptez environ 635 $AU (635 $AU + 8,80$AU de frais de paiement « credit card surcharge » donc 643,80$AU).

Étape 2 – Remplissez votre demande de Working Holiday Visa

Créer/Se connecter à son ImmiAccount

Vos identifiants sont les mêmes que lors de votre première demande, si vous avez effectué un premier WHV/PVT. Le username est votre adresse mail, si vous avez besoin de les récupérer, vos questions de sécurité vous seront posées !

Si vous n’avez pas effectué de demande sur ce site, vous pouvez alors créer un compte en cliquant sur “Create ImmiAccount”. Consultez le tutoriel sur la première demande de WHV.

Lorsque vous serez connecté, cliquez sur “New application”.

Sélectionnez « Working Holiday Visa (417)« .

Dans un premier temps, acceptez les termes et conditions de votre demande de visa. Voici un résumé de ce que vous devriez avoir lu :

  • « Le gouvernement australien ne sera responsable d’aucun virus qui pourrait atteindre votre ordinateur pendant votre demande de visa ou d’aucun contenu pornographique ou autre résultant d’un hacking. À l’inverse, si vous utilisez ce site dans un but illégal, vous serez poursuivi en justice. »
  • « Les informations personnelles que vous allez saisir sont susceptibles d’être divulguées à toutes sortes de bureaux en rapport avec la loi, les impôts australiens, la scolarité, etc. »
  • « Vous pourrez ultérieurement avoir accès aux informations que vous avez fournies. »

Sélectionnez « I have read and agree to the terms and conditions » puis prenez connaissance et acceptez les valeurs de l’Australie (égalité, parité, liberté de religion, tolérance, l’anglais comme langue officielle…).

Ensuite, appuyez sur « Next« .

Si vous ne vous trouvez pas en Australie, choisissez votre localisation actuelle. Si vous êtes toujours en Australie, choisissez le pays dans « Current location« .

Cochez « No » aux deux questions qui suivent et sélectionnez le visa qui vous concerne.

Des questions supplémentaires pourraient êtres posées en fonction de vos réponses :

  • « Le demandeur a-t-il déjà obtenu et est-il entré en Australie avec un premier visa vacances-travail (sous-classe 417) ? »
  • « Le demandeur a-t-il déjà obtenu et été en Australie en tant que titulaire d’un deuxième visa vacances-travail (sous-classe 417) ? »
  • « Le demandeur a-t-il entrepris 3 mois de travail spécifié en tant que titulaire d’un premier visa Vacances-Travail (sous-classe 417) ou d’un autre visa éligible ? » Si vous répondez non, il va de soi que vous ne pourrez pas continuer votre demande de WHV.

Munissez-vous ensuite de premier Working Holiday Visa et entrez votre numéro de référence (identifiant d’application, numéro de référence de la transaction, le numéro de subvention du visa).

Si vous avez déjà un visa australien, entrez son numéro dans le formulaire de demande. Cette case reste vide pour de nombreux voyageurs. En revanche, si vous êtes actuellement titulaire d’un Working Holiday Visa en Australie et que vous faites une demande de deuxième visa, vous devez absolument fournir le numéro de votre visa actuel.

Vous trouverez ce numéro sur votre « Grant Notification » (Notification d’attribution de visa). Vous pouvez accéder à ce document sur votre compte en ligne, dans la section « Messages« . Il est également disponible dans la section « Grant Letter » (Lettre d’attribution) sur votre compte. Sur ce document, vous trouverez le « Visa Grant Number » (Numéro d’attribution du visa), que vous devrez saisir dans votre nouvelle demande de visa.

Enfin, vous devrez indiquer une date de départ pour l’Australie dans votre demande de visa. Si vous effectuez votre demande depuis l’extérieur du pays, la date que vous choisissez n’engage à rien. La date la plus importante à respecter en revanche est celle à laquelle votre visa vous est délivré. Vous aurez un an à partir de cette date pour vous rendre sur le sol australien.

N’oubliez pas, n’utilisez aucun accent dans vos coordonnés.

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur « Next« .

Vos coordonnées

Vous devez fournir les informations suivantes dans le formulaire : vos noms, prénoms, genre, date de naissance et statut marital (divorcé, fiancé, conjoint de fait (pacsé), marié, jamais marié, séparé ou veuf), ainsi que votre ville et pays de naissance. Une fois ces informations saisies, vous devrez confirmer qu’elles sont correctes et exactes.

Si vous êtes conjoints de fait (de facto), vous devrez respecter les conditions qui suivent.

  • Vous devrez effectuer une demande par personne et non une pour deux. Deux options s’offrent à vous “De facto” ou “Never married” mais peu importe votre choix, il ne changera rien à votre obtention de visa.
  • Notez qu’un couple vivant ensemble depuis moins d’un an devra inscrire « Never married ».

Cliquez sur “Next”.

Vous arrivez sur une page résumant les informations que vous avez saisies jusque là. Prenez le temps de vérifier que vos informations sont correctes et cochez la case “Yes” avant de cliquer sur “Next”.

Vos informations de contact

Indiquez le pays dans lequel vous résidez (si vous êtes en vacances ou en WHV ailleurs, indiquez votre pays de résidence habituelle). Renseignez ensuite votre numéro de passeport, le pays dans lequel il vous a été délivré, votre nationalité, les dates de délivrance et d’expiration, le lieu où il vous a été délivré et l’autorité.

Selon votre situation, vous pourriez avoir des doutes sur votre adresse de résidence. Si vous prévoyez de séjourner dans un pays autre que votre pays d’origine de quelques mois à un an, indiquez votre adresse en France ou en Belgique. En revanche, si vous avez vécu dans un autre pays que le vôtre pendant une période prolongée, comme 3 ans par exemple, vous pouvez fournir votre adresse dans le pays où vous résidez actuellement.

Enfin, car il est possible que vous soyez convoqué pour un rendez-vous en personne (ça n’arrive quasiment jamais), vous devez sélectionner le pays dans lequel le rendez-vous serait le plus pratique pour vous. Notez que les bureaux les plus proches de la France se situent à Londres, Madrid ou encore Berlin.

De plus, bien que cela soit très rare, vous pourriez être convoqué pour un entretien en personne. Dans ce cas, choisissez le pays qui vous semblera le plus pratique pour effectuer ce rendez-vous. Les bureaux les plus proches de la France sont situés à Londres, Madrid et Berlin, par exemple.

Cliquez sur “Next”.

Cette page vous permet de donner l’autorisation à une tierce personne de recevoir vos correspondances. En répondant oui, vous fournirez les coordonnées de cette personne et attester de sa permission, ainsi que si oui ou non vous souhaitez qu’elle soit contactée si vous avez besoin de tests médicaux.

Cependant, si vous répondez « Non », vous recevrez toutes les informations du ministère sur votre propre adresse e-mail. Assurez-vous donc que votre adresse e-mail est correcte et active.

Puis, cliquez sur “Next”.

Des informations sur votre situation professionnelle actuelle

Vous devez ensuite préciser :

  • le poste que vous occupez actuellement,
  • le domaine dans lequel vous aimeriez travailler en Australie,
  • le niveau d’études que vous avez atteint.

Le gouvernement australien pourra vous demander de passer une visite médicale en fonction des réponses données.

Par la suite, indiquez votre job actuel, le secteur dans lequel vous souhaiteriez travailler en Australie et votre niveau d’études. Ces réponses peuvent donner lieu à un examen médical.

Si vous souhaitez travailler dans le secteur de l’enfance, dans la santé ou avec un public vulnérable, vous serez normalement obligé de réaliser une visite médicale. On fait le point avec vous dans cet article.

Un point sur les diplômes :

  • Sélectionnez « Senior High School » si vous avez le bac. Dans le cas contraire, sélectionnez « Junior High School Degree« , « Certificate or Report« .
  • Si vous êtes allé à la FAC pendant 1 ou 2 ans, vous semblez correspondre au « College Course« .
  • Le BTS correspond au « Technical or Training Certificate« .
  • Le « Diploma Course » lui est l’équivalent d’un DUT par exemple.
  • Votre licence ou master est en Australie un « Degree Course« .
  • Le « Higher Degree Course » correspond à un diplôme supérieur.

Votre niveau d’éducation n’affecte pas votre demande de WHV, il est probablement demandé à des fins statistiques uniquement. Donc, ne vous préoccupez pas trop si vous hésitez entre deux catégories.

Cliquez ensuite sur « Next« .

Vos expériences professionnelles éligibles pour le second WHV.

C’est le moment de justifier de vos 88 jours ou 179 jours dans des emplois éligibles ! Vous devez :

  • préciser les numéros ABN et les codes postaux de vos anciennes entreprises,
  • vos dates de début et de fin de contrat,
  • tout autre information qui vous sera demandée.

Vous aurez la possibilité d’ajouter des lignes si vous avez travaillé dans plusieurs fermes et/ou emplois éligibles.

Pour chacune des entreprises, davantage de détails sur votre employeur vous seront demandés, ainsi que sur vos missions effectuées sur une période précise.

Une fois cette partie complétée, cliquez sur « Next« .

Les questions sur votre santé

Vous rencontrerez ici une série de questions qui pourraient vous amener à réaliser des examens médicaux en fonction de vos réponses. Le processus du WHV Australie est simple et rapide, mais le gouvernement australien doit poser certaines questions par mesure de précaution. Par exemple, la première question pourrait entraîner une exigence de passer un examen médical, telle qu’une radiographie pulmonaire, si vous avez séjourné dans un pays où certaines maladies, telles que la tuberculose, sont plus courantes.

En voici la liste :

  • « Avez-vous vécu dans un autre pays que le vôtre pendant plus de 3 mois consécutifs ces 5 dernières années ?« 
  • « Prévoyez-vous de vous rendre à l’hôpital ou dans un centre médical pendant votre séjour en Australie ?« 
  • « Prévoyez-vous de travailler dans le domaine médical ou d’étudier dans ce but ?« 
  • « Prévoyez-vous de travailler avec des enfants ou d’être formé à ce type de métier ?« 
  • « Prévoyez-vous d’enseigner pendant plus de 3 mois ?« 
  • « Avez-vous eu ou avez-vous la tuberculose ? Avez-vous été en contact avec quelqu’un de votre famille atteint de cette maladie ? Avez-vous passé une radio du thorax dont les résultats étaient anormaux ?« 
  • « Prévoyez-vous d’engager des frais médicaux ou de vous faire soigner en Australie pour les problèmes de santé suivants ? :
    – maladie du sang
    – cancer
    – maladie cardiaque
    – hépatite B ou C
    – maladie du foie
    – VIH/SIDA
    – maladie des reins (y compris la dialyse)
    – maladie mentale
    – grossesse
    – maladie respiratoire nécessitant une hospitalisation ou une oxygénothérapie
    « 
  • « Votre condition physique nécessite-t-elle une assistance ?« 

Le paragraphe suivant vous encourage à faire tous les vaccins pour lesquels vous n’êtes pas à jour.

Vous devrez fournir des informations sur tous les pays dans lesquels vous auriez résidé au minimum 3 mois au cours des 5 dernières années. Ajoutez les détails de votre voyage pour chacun des pays concernés.

Cliquez enfin sur « Next« .

Questions sur les antécédents

Vous devez répondre « Oui » ou « Non » à chaque question de cette liste. Si vous répondez oui, justifiez :

  • « Avez-vous été accusé d’une infraction actuellement en attente de poursuites judiciaires ? »
  • « Avez-vous été reconnu coupable d’une infraction dans un pays (y compris une condamnation supprimée des registres officiels) ?« 
  • « Avez-vous été condamné pour violence domestique ou familiale ou toute autre ordonnance d’un tribunal pour la protection d’une autre personne ?« 
  • « Avez-vous fait l’objet d’un mandat d’arrêt ou d’une notice d’Interpol ?« 
  • « Avez-vous été reconnu coupable d’un crime à caractère sexuel impliquant un enfant ?« 
  • « Êtes-vous enregistré comme délinquant sexuel ?« 
  • « Avez-vous été acquitté pour cause de maladie mentale ?« 
  • « Avez-vous déjà été déclaré inapte par un tribunal ?« 
  • « Êtes-vous impliqué dans des activités représentant un risque pour la sécurité nationale australienne ?« 
  • « Avez-vous été condamné pour crime de guerre ou crime contre l’humanité ?« 
  • « Avez-vous été associé à une personne, un groupe ou une organisation criminelle ?« 
  • « Avez-vous été engagé dans des actes de violence (guerre, terrorisme, etc.) à l’étranger ou en Australie ?« 
  • « Avez-vous servi dans une force militaire, de police engagée par l’État ou une agence de renseignement ?« 
  • « Êtes-vous formé à la fabrication d’armes et d’explosifs ?« 
  • « Avez-vous été impliqué dans des activités d’immigration clandestine ?« 
  • « Avez-vous déjà été expulsé d’Australie ou d’ailleurs ?« 
  • « Avez-vous déjà dépassé la durée de validité d’un visa en Australie ou ailleurs ?« 
  • « Avez-vous des dettes auprès du gouvernement australien ?« 

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur « Next« .

Déclaration

Je déclare :

  • « Je comprends que je dois respecter les conditions du visa.« 
  • « Je comprends que ce visa ne m’autorise pas à travailler plus de 6 mois pour un même employeur.« 
  • « Je comprends que ce visa ne m’autorise pas à étudier ou à effectuer un stage pendant plus de 4 mois.« 
  • « J’ai à ma disposition suffisamment d’argent pour assurer mes premières dépenses en Australie.« 
  • « Je comprends que le but premier du WHV est de voyager et non de travailler.« 
  • « Je fais une demande de deuxième WHV et j’ai travaillé pendant 3 mois dans les domaines spécifiés par le gouvernement australien.« 
  • « Je confirme que tous les emplois ont été rémunérés dans le respect de la législation australienne.« 

Je déclare :

  • « Je m’engage à avoir lu et compris l’ensemble des informations.« 
  • « Je m’engage à avoir fourni des informations correctes lors de cette demande.« 
  • « J’ai rempli ce formulaire avec honnêteté.« 
  • « Je comprends que mon visa peut être refusé ou annulé en cas de suspicion de fraude.« 
  • « Je comprends que mon visa (s’il est accepté) est nominatif.« 
  • « Si j’obtiens mon WHV, j’informerai le gouvernement australien de tout changement de situation.« 
  • « Je m’engage à avoir lu et compris le formulaire 1442i.« 
  • « J’accepte que mes informations personnelles puissent être utilisées.« 
  • « J’accepte de donner mes empreintes digitales et mon image faciale au besoin.« 
  • « Je comprends et j’accepte que mes empreintes digitales et mon image faciale soient. communiqués aux organismes australiens pour la validation de mon visa.« 
  • « J’accepte que mes informations biométriques, biographiques et judiciaires soient analysées pour l’acceptation de mon visa.« 
  • « Je donne mon consentement concernant l’utilisation de mes informations personnelles.« 
  • « Je comprends que ma présence en Australie dépend de mon visa.« 
  • « Je m’engage à respecter les valeurs et les lois australiennes« 

Dernière vérification avant envoi de la demande

Toute erreur, même minime, retarderait le traitement de votre demande. Prenez donc le temps de vérifier avec précision vos informations. Pour rappel, affranchissez-vous des accents.

Votre demande n’est plus modifiable dès qu’elle est confirmée.

Pièces justificatives

Voici ce que vous devrez fournir afin de finaliser votre demande :

  • passeport (valide pour toute la durée de votre visa),
  • preuve de fonds (5 000 $AU + une somme pour réserver un billet retour si vous n’en avez pas),
  • preuves de vos emplois éligibles (fiche de paie, contrat de travail, document fiscal, référence de travail, récapitulatif de paiement PAYG, accord à la pièce, accord à la déduction employeur, relevé bancaire pour la période spécifiée).

→ Dans l’idéal, vos preuves doivent être traduites.

Attention, respectez les formalités de la numérisation de vos pièces justificatives. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Chaque document se joint via le bouton « Attach » et apparaît dans chaque ligne. Fournissez le plus de pièces justificatives pour vos 88 jours.

Appuyez sur « Next« .

Étape 3 – Soumettez votre demande

Appuyez sur « Submit now » pour accéder à la dernière étape.

Étape 4 – Payez les frais du WHV Australie

Si vous utilisez une visa ou une mastercard, les frais sont de 635 $AU + frais bancaires. Il vous suffit de rentrer vos informations à cette étape et le tour est joué !

N.B Si vous n’obtenez pas votre WHV, ou si vous ne vous rendez pas en Australie dans les 12 mois impartis après avoir été accepté, vous ne serez pas remboursé.

Sélectionnez le mode de paiement souhaité et entrez les coordonnées de votre carte.

Cliquez ensuite sur « Submit« . Votre demande est validée si un message de confirmation apparaît.

Étape 5 – Attendez la réponse des autorités australiennes

En général et si vous ne devez pas fournir davantage de pièces justificatives ou passer un examen médical, vous recevrez votre e-visa en quelques heures ou quelques jours.

Si vous constatez un délai inhabituel ou si vous souhaitez simplement suivre l’état de votre demande, vous pouvez le faire en utilisant ce lien avec votre identifiant et mot de passe.

Pour une indication des délais de traitement du visa, il existe l’outil Guide des délais de traitement des visas.

Pour ceux qui n’ont pas initialement fourni leur adresse e-mail lors de leur demande, ils devront également se connecter via ce formulaire pour vérifier l’attribution de leur WHV.

Un peu de patience, et votre visa sera bientôt entre vos mains ! Une fois votre e-visa obtenu, préparez-vous bien et profitez pleinement de votre Working Holiday en Australie !

Si vous découvrez que vous avez commis une erreur, changé de passeport ou omis des informations lors de la demande de visa, après avoir reçu votre PVT, alors remplissez ce formulaire disponible sur le site des autorités. Expliquez les données nécessitant des corrections et joignez la preuve de l’erreur, si demandée (un scan des deux pages d’identification de votre passeport, où se trouvent votre photo et votre signature par exemple).

La visite médicale

La visite médicale n’est en aucun cas une procédure automatique ! Votre obligation de passer des tests médicaux, tels que le VIH, l’hépatite B et/ou C, ou une radiographie pulmonaire pour détecter la tuberculose, dépendra de vos réponses concernant votre état de santé, vos voyages dans certains pays, et/ou votre projet de travail dans des domaines spécifiques (comme travailler avec des enfants ou dans le secteur médical, par exemple). Vous serez informé de cette obligation si vous êtes concerné. Il est à noter que certains tests peuvent prendre plusieurs semaines à être complétés. Il est d’ailleurs plus fréquent de voir des demandeurs de deuxième WHV soumis à des examens médicaux (souvent en raison de leur absence de problèmes de santé particuliers).

Inutile de démarrer des démarches avant qu’on vous l’ait demandé.

Les frais médicaux seront à votre charge, et vous ne pourrez effectuer les examens qu’auprès des médecins figurant sur la liste du site du département d’immigration australien.

Le médecin transmettra lui-même vos résultats à l’immigration. Vous devrez ensuite attendre d’être contacté pour savoir si vous avez obtenu votre précieux second WHV. Une fois de plus, les délais de votre demande avec visite médicale peuvent être plus longs.

Le gouvernement pourrait vous demander de remplir ces deux formulaires :

Les délais d’attente pour l’obtention du visa

On vous l’a dit précédemment, la plupart du temps votre visa arrive sous quelques heures ou quelques jours. En de rares occasions, le processus peut prendre plus de temps comme par exemple si des preuves de travail ou une visite médicale sont requises. Assurez-vous de vérifier régulièrement votre dossier de spam dans votre boîte e-mail. Dans un de ces cas, certains délais peuvent atteindre un mois, alors prenez-le en compte. 🙂

Voici un e-mail type de validation de votre visa :

This is to advise that you have been granted a Working Holiday Visa, Subclass 417, on XX XXXX 20XX.
This letter contains important information about this visa.
VISA GRANT NUMBER
The visa grant number is XXXXXXXXXXXXX. This is the unique number assigned to the visa. You should keep this visa grant number with you, as you may have to provide it to the Department of Immigration and Citizenship (DIAC) during the life of the visa.

Imprimez cet e-mail et présentez-le le jour de votre départ.

Vous n’avez pas reçu d’e-mail ?

Il est de plus en plus courant que les services subissent des bug et que vous ne receviez pas de mail. Dans ce cas, pas d’inquiétude car si vous constater que la réponse n’arrive pas, vous pouvez vous connecter via votre compte pour vérifier si votre Grant Letter s’y trouve (quelques jours post-demande par exemple).

Lorsque votre demande est acceptée, vous pourrez lire le statut « granted« . Faites une capture d’écran de votre fenêtre et imprimez-la. Ainsi, si elle vous l’est demandée, vous pourrez la présenter.

La présentation de votre e-visa ou d’une capture d’écran est rare, sauf si vous tombez sur un agent pointilleux, le seul document nécessaire pour voyager reste votre passeport et votre preuve de fonds. Votre WHV étant lié à celui-ci, vous êtes en règle. 🙂

Vous avez effectué votre demande depuis l’Australie ? Vous n’avez rien à faire, votre visa s’enchaîne après votre premier WHV.

Plusieurs semaines se sont écoulées et vous n’avez toujours rien reçu ?

C’est souvent le cas pour un second WHV en Australie, mais si la validation n’arrive toujours pas, vous pouvez contacter les services d’immigration via ce formulaire disponible sur le site des autorités. Nous vous conseillons d’attendre de le recevoir avant d’acheter votre billet d’avion ou souscrire à votre assurance.

Il semble que certains pvtistes soient contactés par des sites proposant de l’aide pour les demandes de visa. Ces sites peuvent contenir des termes tels que « visa », « immigration » ou « national », et ils peuvent donner l’impression qu’ils sont nécessaires pour obtenir un Working Holiday Visa. Cependant, c’est faux ! Vous pouvez choisir d’utiliser ces services d’organismes d’aide si vous le souhaitez, même si ce n’est pas nécessaire. Si vous avez suivi ce tutoriel et payé les frais de participation de 635 $AU, vous n’avez plus rien à payer pour obtenir votre Working Holiday Visa en Australie.

Le bridging visa

C’est la solution proposée aux pvtistes qui terminent leur 1er visa mais dont la demande de second WHV n’a pas encore été validée. Vous l’obtiendrez sûrement pour quelques jours le temps que votre demande soit confirmée.

Cela assure aux pvtistes qui s’y prennent au dernier moment, de rester en Australie en toute légalité entre les deux visas.

Peu importe que vous fassiez votre demande de deuxième Working Holiday Visa immédiatement après votre premier visa ou quelques mois/années plus tard, votre Tax File Number (TFN) reste inchangé !

Vous n’avez pas besoin de refaire une demande de TFN lors de votre deuxième Working Holiday Visa. Vous pouvez retrouver votre TFN sur vos fiches de paie, sur les documents liés à votre déclaration de revenus et à votre superannuation. Si vous ne parvenez pas à le retrouver, vous pouvez contacter le numéro suivant (valable uniquement depuis l’Australie) : 13 28 61 (de 8h à 18h, du lundi au vendredi) pour toute information ou pour prendre un rendez-vous.

Lorsque vous contactez l’ATO pour obtenir votre TFN, assurez-vous d’avoir votre numéro de passeport et votre numéro de visa à portée de main, car votre identité sera vérifiée lors de la demande.

Si vous avez d’autres questions concernant la demande de TFN en Australie, vous pouvez consulter notre article sur le Tax File Number (TFN) : travail et impôts en Australie .

Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Laissez un commentaire

Lire d'autres articles