Travailler en fruit picking en WHV Australie

Ramasser des légumes, des fruits, les trier, les emballer. Le”fruit picking”, les petits jobs manuels qui touchent plus ou moins au travail en ferme. Ce type d’emploi, les australiens n’en sont pas fan… C’est donc vous, les détenteurs d’un WHV qui vous y collés.

01/02/2024

Par “fruit picking” on entend généralement tous les petits jobs qui touchent plus ou moins au travail en ferme. C’est en gros, un job manuel : ramassage de légumes, de fruits, emballage, entretien, ramassage, etc. Ce type d’emploi, les australiens n’en sont pas fan et sont un peu frileux à l’idée d’aller travailler en ferme… C’est donc vous, les détenteurs d’un WHV qui vous y collés et ça a plusieurs avantages : être parfois logés chez votre employeur/hôte, voyager tout au long de votre WHV car vous suivez les saisons et les récoltes. Ce sont de petits jobs temporaires qui vous permettent de mettre de côté pour découvrir d’autres parties du pays.

On retrouve les missions de fruit picking principalement sur les côtes.

Pourquoi choisir le fruit picking ?

Il y a plusieurs avantages au fruit picking et c’est, pour beaucoup de pvtistes, le passage rituel d’un WHV en Australie, car ils comptent pour votre renouvellement de visa. Imaginez-vous, assis à l’arrière du pick up ou sur un quad, prêt pour vous occuper des récoltes et au milieu du coucher de soleil à la fin de la journée. Et bien c’est ça, souvent, le fruit picking.

  1. Travailler tous les jours : c’est fatiguant, mais vous en aurez souvent pour votre argent ! En Australie, vous êtes payés à l’heure et en faisant des heures sup, vous pourrez mettre plus facilement de côté avant de reprendre votre voyage.
  2. Cumuler travail et voyage : c’est bien tout l’enjeu du WHV et ce genre de job vous permet de travailler temporairement et de rester sur la route !
  3. Le plein air, ça vous gagne : le soleil, les nouveaux collègues qui parfois deviennent vos compagnons de route, l’environnement, l’air frais, ça fait du bien.
  4. La vie de groupe : si vous êtes plusieurs pvtistes dans la même ferme, il s’agira probablement de vos plus belles rencontres et de vos plus beaux souvenirs.

L’autre avantage aussi, c’est que si votre niveau de langue n’est pas incroyable en arrivant sur le territoire ce n’est pas grave pour ce type de job. En effet, cela vous permettra de progresser à votre rythme car votre mission sera plutôt physique.

Physique parce que vous devrez pour certains porter de lourdes charges, grimper à des échelles, ce qui vous demande d’être tout de même en bonne santé. Il fait également très chaud en Australie et vous effectuerez ces jobs en plein soleil alors pensez à vous équiper : lunettes, couvre-chef, écran total, manches longues et de l’eau seront vos meilleurs amis.


Aussi, le fruit picking vous permettra d’être éligible au renouvellement d’un second WHV et même d’un troisième WHV si vous travaillez assez de jours (88 jours pour une 2e année et 179 jours pour une 3e année).

On répond à toute vos questions dans notre FAQ sur les 88 jours à cumuler.


Les différentes tâches en ferme

Le picking – la cueillette

Qu’est-ce que vous pourrez ramasser ? Des melons, des courgettes, des oranges, des pommes, des bananes, des raisins etc, en fonction de la saison mais aussi de la région !

Attention, ramasser des fruits et des légumes peut créer des allergies, dues aux mangues ou aux pêches par exemple, qui sécrètent des liquides très allergènes pour certaines personnes. C’est ici que vous aurez besoin de vêtements de protection par exemple.

Votre employeur vous indiquera, en fonction du type de récolte de son exploitation, si vous devez récolter les fruits mûrs, ceux qui ont la bonne taille, ceux qui ont la bonne forme ou bien tous. Aussi, certains ramassages se font au sol, d’autres plutôt dans les arbres en fonction des fruits/légumes récoltés.

Le packing – l’emballage

Dans les fermes il existe souvent les deux : picking et packing, afin de tout centraliser et d’optimiser le travail. Comme son nom l’indique, vous devrez emballer les fruits et les légumes, en fonction des méthodes mises en place par l’usine.

C’est moins physique que le picking, mais pour certains moins stimulant, quoi que vous pourrez devoir résoudre des casse-têtes pour faire rentrer vos 12 melons dans une boîte. Ce sont des gestes répétitifs, d’usines alors vous apprécierez sûrement alterner entre picking et packing.

Le pruning et le thinning – la taille et l’éclaircissage

Pour planter les graines, on vous placera généralement devant un tapis de petits trous, à la chaîne, dans lesquels vous planterez des petites graines. Jusque là, rien de très compliqué.
Dans certaines exploitations, vous irez vous-même préparer les plateaux en récoltant vous-même la terre pour ces futurs petits arbres/salades/plantes que vous planterez.

Comment trouver un travail en fruit picking ?

La meilleure recommandation dont vous pourrez bénéficier sera celle des anciens pvtistes qui seront passés par là. Ils vous donneront les adresses, les conseils et leurs avis sur les fermes qu’ils ont visitées. Les fermiers donnent volontiers leur contact aux pvtistes (lorsque l’expérience s’est bien passée) afin d’avoir toujours des employés, puisque son contact sera transmis de pvtistes en pvtistes.

Pour vous aider à trouver des missions en fermes, vous pouvez contacter le Harvest Trail, de préférence très tôt le matin car les appels sont (très) nombreux.
Voici les sites sur lesquels vous pouvez orienter vos recherches :

Vous pouvez aussi faire vos recherches sur les groupes de voyageurs en WHV Australie.

Vous pouvez aussi vous rendre directement sur votre futur lieu de travail et demander directement auprès des fermes s’ils recherchent des travailleurs. Vous trouverez aussi des annonces dans les journaux locaux ou sur l’affichage public des villes.

Les saisons sont à suivre avec précision pour tomber sur les bonnes annonces et trouver un job. S’il pleut ou si vous cherchez à cueillir des fruits d’été en hiver, cela posera un petit souci.

Si vous souhaitez travailler n’importe quand : tournez-vous vers le Queensland, le New South Wales ou encore le Western Australia.
Pour la saison estivale, la Tasmanie, l’État de Victoria, le sud de l’Australie.
Rappelez-vous : les saisons sont inversées en Australie !

Important : attention aux arnaques ! Consultez les conseils que l’on vous donne pour ne pas vous laisser avoir.

Le guide 2023 du gouvernement australien est disponible.

Le salaire

En Australie, les fruits les plus gros vous rapportent plus d’argent, parce qu’ils demandent plus d’efforts. Aussi, les salaires sont fixés par conventions collectives, selon votre âge et votre type de contrat.

Lorsque vous êtes saisonnier par exemple, vous êtes payés 15 à 20% de plus et vous êtes payés à l’heure. Comme on vous le disait dans notre article sur les arnaques à l’emploi, la rémunération au rendement est interdite en Australie depuis plusieurs années, alors si votre employeur vous propose ce type de rémunération uniquement, n’acceptez pas. Vous pourriez plutôt être payé au rendement avec un salaire minimum et ainsi augmenter votre salaire en fonction de votre travail.

En bref, cela signifie que vous touchez au moins un salaire de base, car il ne dépendra pas de vos performances/récoltes. Si vous avez minimum 20 ans et que vous êtes en contrat de saisonnier, vous toucherez environ 26,73 $AU de l’heure, minimum.

Vous êtes payé à la semaine en Australie, par chèque, en virement ou parfois en liquide. Gardez toujours une trace, afin de justifier votre superannuation ou faire une demande de second ou troisième WHV.

Commentaires (8)
Sadio Sylla
|
08/04/2024
|
01:23

Je suis au Sénégal j’aimerais bien travailler dans les fermes en Australie

editor
|
09/04/2024
|
15:40

Bonjour Sadio,
Malheureusement, l’éligibilité au WHV Australie dépend des accords bilatéraux conclus entre les États. Pour y prétendre, il est nécessaire de détenir un passeport émis par l’un des pays signataires, ce qui n’est pas le cas pour le Sénégal. Par conséquent, avec un passeport sénégalais, tu ne pourras pas bénéficier de ce visa…

BEKAR BRAHIM
|
26/04/2024
|
13:49

intéresser pour demmenager en Australie pour travailler

editor
|
27/04/2024
|
17:43

Bonjour Tony, tu trouveras toutes les informations sur WHV Australie pour pouvoir démarrer une aventure en Working Holiday Visa en Australie. Je t’invite à consulter notre article : La demande de visa PVT/WHV Australie.

Gnagne josue
|
19/05/2024
|
15:53

intéresser pour demmenager en Australie pour travailler

editor
|
20/05/2024
|
08:04

Hello,
je t’invite à lire notre article sur la demande du WHV Australie. Grâce à ce visa, tu pourras vivre une expérience d’1, 2, ou 3 ans (sous conditions) en Australie entre voyage et travail.

Estelle Descamps
|
25/05/2024
|
11:51

Bonjour,
Nous sommes actuellement à Perth, Julian et moi même. Avez-vous des recommendations ou des contacts qui cherchent en ce moment même?
Nous avons la voiture lundi et sommes prêts à nous déplacer n’importe où.

En vous remerciement d’avance

Estelle et Julian

editor
|
28/05/2024
|
07:57

Bonjour Estelle,
À cette période de l’année, dans le Western Australia, tu devrais avoir des offres d’emploi vers Busselton, Gingin et Manjimup/Pemberton, notamment, dans la récolte et l’emballage des avocats. Personnellement, nous avions travaillé à Applewood Orchard à Manjimup. C’était pas mal ! Mais tu auras d’autres opportunités sûrement aux alentours aussi.

Dans la région de Margaret River, Denmark, Donybrook, Frankland et Carnarvon, tu as aussi la récolte des raisins. À cette période de l’année, le picking est normalement terminé. Par contre, tu peux avoir des opportunités de travail pour l’entretien et la préparation des vignes.

Dans la région de Wanneroo et Carbooda, tu devrais être dans la pleine période de récolte des fraises ! Il doit y avoir du boulot en picking et packing.

Bon courage dans vos recherches !

Laissez un commentaire

Lire d'autres articles