Comment rester une 2e année en WHV Australie ?

Pour être éligible à une deuxième année de Working Holiday Visa (WHV) en Australie, il y a des conditions spécifiques à remplir et elles peuvent varier légèrement entre le visa subclass 417 et le subclass 462. On vous explique tout, afin que vous puissiez rester une année supplémentaire en WHV.

13/11/2023

Les conditions pour pouvoir renouveler son visa

L’Australie offre une opportunité unique de pouvoir séjourner non pas 1 an en WHV, mais 2 ou même 3 années (sous certaines conditions). Dès votre arrivée, vous constaterez que bon nombre de voyageurs saisissent cette chance. Si tel est votre cas, voici ce que vous devez savoir pour renouveler votre Working Holiday Visa pour une deuxième année.

1. Le travail régional spécifié

La principale condition pour pouvoir renouveler votre Working Holiday Visa, c’est d’effectuer un certain nombre de jours de travail dit « spécifié » ou « régional » pendant votre première année en WHV. Ce travail est souvent dans des domaines tels que l’agriculture, la pêche, la construction, et l’exploitation minière dans des zones régionales désignées de l’Australie.

  • Pour le visa subclass 417, vous devez avoir effectué au moins 88 jours de travail régional spécifié.
  • Pour le visa subclass 462, les exigences peuvent varier selon votre nationalité, et certains pays peuvent exiger que le travail soit dans des secteurs spécifiques. Vous trouverez toutes les informations, sur le site du gouvernement australien.

On répond à toutes vos questions dans notre FAQ : vos questions sur le calcul des 88 jours.


Working Holiday Visa Subclass 417 et Work and Holiday Visa 462, quelle est la différence ?

C’est simple. Le WHV 417 concerne les titulaires d’un passeport des pays suivants : Belgique, Canada, Chypre, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Hong Kong, République d’Irlande, Italie, Japon, République de Corée, Malte et Pays-Bas. , la Norvège, la Suède, Taiwan ou le Royaume-Uni.

Quant à lui, le WHV 462 concerne les titulaires d’un passeport des pays suivants : d’Argentine, d’Autriche, du Chili, de Chine, de République tchèque, de Hongrie, d’Indonésie, d’Israël, du Luxembourg, de Malaisie, du Pérou, de Pologne, du Portugal, de Saint-Marin, de Singapour et de la République slovaque. , la Slovénie, l’Espagne, la Thaïlande, la Turquie, les États-Unis, l’Uruguay ou le Vietnam.

NE FAITES PAS L’ERREUR.

2. Les preuves liées à ces emplois spécifiés

Pour pouvoir faire une demande de renouvellement de visa, vous allez devoir fournir des preuves liées à ces 88 jours de travail spécifié. Voici quelques documents que vous devez garder pendant votre Working Holiday Visa :

  • fiches de paie,
  • relevés bancaires australiens couvrant la période de travail spécifié déclaré,
  • accord de rémunération à la pièce avec votre employeur, (si vous étiez payé à la pièce. L’accord doit indiquer le taux de rémunération par pièce et comment il est mesuré),
  • récapitulatifs de paiement,
  • déclarations de revenus,
  • références d’employeurs,
  • etc.
3. La demande de visa

Lorsque tous les éléments sont réunis, vous allez pouvoir entamer la demande de votre deuxième WHV. Dans l’idéal, celle-ci doit être effectuée avant l’expiration de votre premier visa.

Bon à savoir : si besoin entre votre premier et second WHV, vous pouvez bénéficier du bridging visa. On vous en parle dans notre tutoriel de demande de renouvellement de WHV

Évidemment, pour cette seconde demande de visa, vous allez devoir respecter les conditions classiques du WHV. Pour rappel, voici les critères d’éligibilité généraux pour le WHV, auxquels vous devez répondre :

Nos conseils

Pendant toute la durée de votre Working Holiday Visa, gardez précieusement les preuves de vos 88 jours, compris les contacts de vos employeurs et les preuves de travail.

Aussi, si vous êtes certains de vouloir renouveler votre visa, essayez de réaliser vos jours de travail spécifiés assez rapidement afin d’être tranquille pendant la suite de votre aventure.

Pour comptabiliser vos 88 jours vous pouvez télécharger une application dédiée, gratuite et simple d’utilisation : 88th Day.

Pensez à vérifier régulièrement les mises à jour des exigences sur le site officiel du gouvernement australien, car les politiques et les règles peuvent changer.

Bon à savoir : les informations fournies sont basées sur les règles en vigueur en janvier 2022 et peuvent être sujettes à des modifications. Il est toujours conseillé de consulter les informations les plus récentes fournies par le gouvernement australien. Abonnez-vous à notre compte Instagram pour ne rien rater.

Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Laissez un commentaire

Lire d'autres articles