Travailler dans la restauration et le service en Australie

L’industrie de la restauration et du service est l’une des plus dynamiques et des plus diversifiées en Australie. Pendant votre WVH/PVT vous pourrez donc être amené à travailler dans ce secteur. Voici donc les informations importantes à connaître.

02/02/2024

L’opportunité de travailler dans le secteur de la restauration et du service pendant votre WHV/PVT en Australie pourrait se présenter.

L’industrie de la restauration et du service est l’une des plus dynamiques et des plus diversifiées en Australie. Elle offre une variété d’opportunités, des cafés décontractés aux restaurants étoilés Michelin, en passant par les services de traiteur et les hôtels de luxe.

Voici quelques informations à connaître sur ce secteur d’activité.

Quelles sont les compétences et qualifications nécessaires ?

Une bonne maîtrise de l’anglais

Pour travailler dans le domaine de la restauration et du service, les employeurs vont souvent attendre de vous une bonne maîtrise de l’anglais.

Dans des emplois où l’interaction directe avec les clients est fréquente, comme dans le service de table, le bar, ou la réception d’un hôtel, les compétences linguistiques doivent être suffisamment solides pour gérer les commandes, répondre aux demandes spécifiques et gérer les éventuelles préoccupations ou plaintes des clients. De plus, la compréhension de l’anglais écrit est cruciale pour lire et comprendre les menus, les consignes de sécurité, et les documents de formation.

Le RSA : responsible service of alcohol

Le « Responsible Service of Alcohol » (RSA) est une certification obligatoire en Australie pour les professionnels travaillant dans des établissements où l’alcool est servi ou vendu. Si vous prévoyez de travailler dans ce type d’établissement, vous pourriez devoir passer cette certification.

Pour l’obtenir, vous devez suivre un cours agréé par l’État ou le territoire dans lequel vous résidez. La formation couvre des aspects essentiels du service de l’alcool, y compris les obligations légales et les meilleures pratiques.

La formation RSA est spécifique à chaque État et territoire, chaque juridiction ayant ses propres réglementations et exigences de certification. En général, le cours peut être suivi en ligne ou en personne et une fois la formation terminée et l’examen réussi, le certificat est délivré.

Il est important de noter que le certificat RSA peut avoir une période de validité limitée, nécessitant un renouvellement ou une formation de mise à jour selon les lois de l’État ou du territoire concerné. Détail à prendre en compte si vous prévoyez de faire un deuxième ou un troisième WHV/PVT. Le RSA n’est pas forcément obligatoire si vous ne servez pas d’alcool, donc si votre employeur ne vous demande pas de le passer, vous n’en aurez normalement pas besoin.

Voici les sites officiels des organismes gouvernementaux des différents États et territoires en Australie où vous pouvez trouver des informations précises sur le RSA :

Food Safety Certificate

Le « Food Safety Certificate” est une autre certification qui pourrait vous être demandée si vous avez un emploi impliquant la manipulation, la préparation, ou la vente d’aliments en Australie. Cette exigence vise à garantir que les employés dans l’industrie de la restauration comprennent et mettent en pratique les normes d’hygiène et de sécurité alimentaire, minimisant ainsi les risques de maladies d’origine alimentaire.

La nécessité d’un « Food Safety Certificate » peut varier selon le rôle spécifique, l’employeur et la législation de l’État ou du territoire. Par exemple, les cuisiniers, les préparateurs de nourriture et parfois les serveurs dans des établissements où la nourriture est préparée et servie peuvent être tenus d’avoir cette certification.

Il est important de vérifier les exigences spécifiques de l’État ou du territoire où vous travaillez ou prévoyez de travailler, car les lois et règlements peuvent varier. En règle générale, obtenir un « Food Safety Certificate » implique de suivre un cours agréé et de réussir un examen.

Voici les sites officiels des organismes gouvernementaux des différents États et territoires en Australie où vous pouvez trouver des informations précises cette certification :

Droits des employés et conditions de travail

Droits et conditions de travail

En Australie, les droits des employés et les structures salariales dans le secteur de la restauration et du service sont régis par des normes strictes pour assurer un traitement équitable et des conditions de travail décentes. Le Fair Work Ombudsman joue un rôle clé en veillant à ce que les droits des employés soient respectés, en fournissant des directives sur les salaires minimaux, les heures de travail, les congés et autres avantages. Les salaires dans la restauration peuvent varier selon l’expérience, le rôle spécifique, l’emplacement de l’établissement et s’il relève d’un accord d’entreprise ou d’un award.

Un « award » (convention collective en France) est un document légal qui définit les standards minimums d’emploi pour des secteurs ou professions spécifiques. Il stipule les conditions de travail telles que les salaires minimums, les heures de travail, les majorations, les congés et d’autres droits liés à l’emploi. Chaque award est conçu pour un secteur ou une profession spécifique, garantissant que les conditions sont adaptées aux particularités de chaque domaine. Les awards sont régulièrement révisés pour s’assurer qu’ils restent pertinents et justes. Ils fonctionnent en complément des « National Employment Standards » (NES), qui sont les conditions minimales d’emploi applicables à tous les employés en Australie. Le respect des conditions établies par les awards est obligatoire pour les employeurs et le système est conçu pour protéger les droits des travailleurs tout en offrant une structure réglementaire claire pour les employeurs.

Les horaires

Les horaires de travail dans le secteur de la restauration en Australie sont diversifiés et flexibles, souvent caractérisés par des heures irrégulières, incluant des matinées, des soirées, des week-ends et des jours fériés. Les employés peuvent travailler en quarts fractionnés, surtout dans les établissements qui servent à la fois le déjeuner et le dîner. Les postes peuvent être à temps partiel ou à plein temps, offrant une certaine adaptabilité.

On vous le rappelle dans le dossier dédié au renouvellement de visa, les demi-journées de temps partiel ne peuvent pas être additionnées pour faire 1 journée travailler et donc rentrer dans le critère des 88 jours.

La saisonnalité peut influencer les horaires, particulièrement dans les zones touristiques avec des périodes de haute activité. Les conditions de travail, y compris les heures de travail, les pauses et les jours de repos, sont réglementées par les awards ou les accords d’entreprise, assurant la protection des droits des employés et le respect des normes du secteur.

Voici quelques exemples :

Si vous êtes à plein temps :

  • 38 heures par semaine en moyenne,
  • 11 heures 30 par jour,
  • 3 journées consécutives de plus de 10 heures suivies de 48 heures de repos,
  • 8 jours à 10 heures par jour sur un mois,
  • 12 heures par jour lors d’un service avec coupure.

Vous pourriez aussi travailler à mi-temps, entre 10 et 35 heures par semaine ou encore travailler occasionnellement, une journée, un service de temps en temps.

Vous pouvez consulter la réglementation en vigueur sur les horaires de travail selon les secteurs sur ce site du gouvernement australien.

Le salaire

En Australie, le salaire dans le secteur de la restauration dépend de divers facteurs tels que le poste, l’expérience, l’âge, la localisation, et l’application d’un award ou accord d’entreprise. Les salaires minimums sont souvent guidés par des awards, avec des ajustements annuels. Les employés peuvent recevoir des majorations pour le travail en dehors des heures normales, le week-end ou les jours fériés. Les pourboires peuvent aussi contribuer de manière significative au revenu dans certains établissements. Les postes à responsabilité, comme les chefs ou les gérants, ont généralement des salaires plus élevés. Pour des informations précises et actuelles, il est recommandé de consulter l’award spécifique ou de contacter le Fair Work Ombudsman.

Comment trouver un travail dans la restauration ou le service ?

Le porte à porte

Vous pouvez vous promener dans la ville où vous résidez et faire du porte à porte pour déposer votre CV. En Australie, les établissements indiquent souvent sur leur devanture s’ils recrutent ou non, profitez-en !

Le phoning

Si vous êtes bloqués dans une ville et que vous n’avez pas décroché de travail, mais que vous êtes mobile, alors n’hésitez pas à choisir la méthode du phoning. En contactant des restaurants, hôtels, bar, vous pourrez rapidement savoir s’ils sont en recherche de personnel ou non.

La recherche sur internet

Voici une liste des sites internet majeurs où vous pouvez trouver des annonces pour des emplois :

Les agences d’intérim (temporary work agencies)

Voici une liste d’agence d’intérim :

Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Laissez un commentaire

Lire d'autres articles